Road trip in new Zealand jour 4 et 5

Départ pour la Waipoua forest, mais avec le retard pris lors du retrait du camping car, nous ratons la Twilight Encounter. (Visite guidée de la waipoua forest à la tombée de la nuit ).

site internet visite waipoua forest

Mais les Néo-Zélandais sont supers, ils nous ont proposé d’office de refaire l’activité le lendemain. Nous décidons donc de rester 2 jours au Okopako lodge à Opononi. (camping okopako lodge) Très bon accueil, gens aimables et serviables. Sur place toutes les commodités sont disponibles : toilettes, salle de bain, cuisine. Ce camping était un peu difficile à trouver, il faut monter dans la colline par un petit chemin en gravier mais la vue est imprenable!! On n’a pas regretté notre choix!

DSCN3185

Visite de la Waipoua Forest juste avant la nuit, la guide est très sympathique même si mon anglais n’est pas assez élevé pour comprendre le quart de ce qu’elle dit, un peu dommage, il va falloir que j’augmente rapidement mon niveau d’anglais si je veux pouvoir vivre pleinement les voyages 😜.

Dans la Waipoua Forest, la première chose à faire est de se désinfecter les pieds soigneusement. En effet, les kauris sont menacés par un champignon « Phytophthora agathidicida » qui . on trouve de multiples espèces d’arbre dont les plus grands kauris , des fougères,.. la plupart des plantes sont utilisées par les maoris pour leur aspect médicinal, le tea tree pour son côté antiseptique par exemple.

Notre guide nous explique que les maoris sont connectés avec la nature, ils sont très respectueux de la forêt , donc pas d’utilisation de flash, du coup les photos de kauris ne sont pas faciles à faire. La visite, à la tombée de la nuit, permet par contre d’entendre les animaux nocturnes, on a même eu la chance d’apercevoir un opossum. Malheureusement pas de kiwi en vue. Dommage, mais je sais qu’ils sont difficiles à observer.

De retour au camping, petit contre temps de manivelle, eh oui nous avons réussi à perdre la manivelle qui ouvre la tente du toit dès les premiers jours . Certainement le triangle des Bermudes se cache t’il dans notre camping car et fait disparaître comme par magie les manivelles? 🤣 Enfin avec le crick du camping car, on arrive tout de même à lever et baisser la tente. Ouf sauvées ! Enfin, il faudra qu’on repasse à Auckland récupérer une nouvelle manivelle, le crick ça va bien 5mn mais c’est un peu plus long au montage !

Bilan programme de l’été de Lucile Woodward.

Bon eh bien, j’ai un peu lâché l’affaire. Beaucoup trop de préparation culinaire pour moi, j’avais l’impression de passer ma journée aux fourneaux. Ça m’a un peu stressée et découragée dès la première semaine.

J’ai donc continué à manger comme je le faisais avant, qui après lecture du programme de Lucile et d’autres blogs healthy, me paraît pas si mal que ça. En fait, j’achète peu de tout fait, peu de surgelés et peu de conserves. Finalement je me suis rendue compte que je faisais pas mal de frais et maison. Je vais donc poursuivre sur cette lancée, sans me culpabiliser si parfois les surgelés refont surface. Surtout que chez Picard, les produits ne sont pas trop salés, qu’il n’y a pas d’additifs, donc on fonce les yeux fermés.

Pour que ce qui est du sport, en faire 20 mn par jour ce n’est pas trop compliqué en soi. J’ai tenu les 3 premières semaines du programme. Et puis grosse baisse de motivation très envie de manger tout le temps, l’impression d’avoir regrossi.

Mais je ne baisse pas les bras, Rome ne s’est pas construite en un jour. Je fais du yoga une fois par semaine et j’essaie de marcher aussi quand le temps le permet.

Il faut juste que j’arrive à trouver mon rythme entre la préparation des repas, les enfants, le sport, …

Le cercle Bernard Minier

Le commandant Servaz, contactée par une vieille « amie », concernant un meurtre dont tout accuse son fils se saisit de l’affaire. Mais quelle n’est pas sa surprise de tomber sur la piste du serial killer qu’il recherche, sur le lieu du crime.

Un meurtre dans la ville de son adolescence, où sa fille fait ses etudes, une vieille amie qui le recontacte, des traces du serial killer qu’il traque, se peut-il que l’entourage du commandant soit en danger ?

Encore un livre où l’intrigue est à son comble du début à la fin. Des personnages forts auxquels on s’attache avec des histoires qui piquent notre curiosité. On n’a qu’une envie, c’est de continuer la lecture pour en savoir plus.

Un thriller policier tŕès bien mené par Bernard Minier, qui donne envie d’en lire davantage.

Tétine ou non ?

Eh bien c’est comme vous voulez !! Il y a des pros tétine et des pro sans tétine. Moi je dis tant que bébé a une solution de succion avec tétine ou avec ses doigts, ou son doudou, ou autre, c’est tout bon.

Pour ma fille, je ne voulais pas de tétine, mais dès la première nuit où elle était accrochée à mon sein H24, et que je dois l’avouer je n’ai pas beaucoup dormi, j’ai demandé à son père de ramener une tétine. Mais finalement, la nuit suivante, elle s’est apaisée et du coup je n’ai pas eu recours à la fameuse tétine, sauveuse de nuits blanches.

N’empêche, ma louloute avait besoin tout de même de succion, je pense qu’au départ son besoin était comblé par les tétées. Puis après le sevrage, elle a trouvé « sa » tétine, le nez de son doudou.

Pour p’tit loup, avec son papa, on ne s’était pas vraiment posé la question: tétine ou non? Mais devant le grand besoin de succion de p’tit loup, on a opté pour la tétine et ne regrettons pas notre choix. Il l’a exclusivement pour s’endormir. Il est content de l’avoir et cela l’aide à l’endormissement.

Je pense que la réelle question n’est pas tétine ou non, mais est-ce que mon bébé a son besoin de succion satisfait? Par la tétine, l’allaitement, son doudou, son pouce, ses doigts,… c’est à vous et surtout à lui de choisir.